Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/08/2010

Un tour gratuit pour Papillon !

3.jpegLa journée d'hier fut longue pour tout une série de personnes : politiques, politologues, citoyens  et journalistes en quête de réponses. Notre Elio national continuera-t-il sa mission ? Plus important que cela : qu'en est-il des négociations ? Bref : mais où va-t-on "potferdek" ?

 

La conférence d'Elio Di Rupo à sa sortie d'audience avec le Roi au Palais était attendue depuis l'aube. Les médias de tous horizons faisaient le pied de grue et s'attendaient pour certains à un moment historique. Mais in fine, pas de grande nouvelle sous le Papillon. On reprend les mêmes et on recommence : Di Rupo poursuivra sa mission dès samedi.

Pourtant, toute la journée mercredi, les divers commentateurs ont bien dû filtrer quelques informations aux questions des citoyens (parfois étonnement posées sur le ton sportif. Exemple : "quels sont vos pronostics ?"). Mais bon, l'audience, les clics, tout ça... ça s'entretient, donc on répond ! Du coup, on a vu défiler des rumeurs de toute sorte, avec des sondages absolument pas scientifiques, relayé par des blogs complètement décalés, du grand n'importe quoi en somme ! :)

Puis le communiqué est tombé. "Bardaf". C'est reparti pour un tour, Elio Di Rupo restera préformateur, le Roi Albert II le lui a demandé. Comme l'a expliqué Pascal Delwit, politologue à l'ULB, nous entrons dans une "stratégie de pause, de blocage". En cause, la révision de la loi de refinancement désirée par les partis flamands, N-VA en tête qui ne plaît pas du côté francophone. Selon ces derniers, elle ne peut se faire au détriment des entitées fédérées, et en particulier des politiques publiques qu'elles mènent. Et oui, l'impôt des personnes physiques peut également appauvrir une Région.

Revenons à notre Elio. Il s'est donc vu offrir un petit tour de manège en plus dès ce samedi, youpie ! Par contre, pas de carotte pour les journalistes... un long jour sans pain en quelque sorte.

Plus sérieusement, le Souverain lui a exprimé sa confiance mercredi, ce que le préformateur a communiqué lors de la conférence du même jour, d'abord en néerlandais, puis en français. En somme, pas de quoi sortir les drapeaux au balconnet, même au 67 ème jour sans gouvernement. Personnellement, si Di Rupo remet le couvert, je crois que c'est un signe qu'il n'est pas tout à fait désespéré face au noeud politique belge actuel, non ? Suite au prochain numéro !

Claire Huysegoms

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

EN SAVOIR PLUS

BOCART Stéphanie, "Pour l'heure, on est dans un blocage", La Libre en ligne, 19 août 2010.

L'humeur d'Oli du jour :

humeur_246.jpg

 

17/08/2010

Bruxelles et la Wallonie zappées de la carte british

 

Large map of Flanders.gifPromouvoir la Flandre sur un site Internet britannique, tout en écartant Bruxelles et la Wallonie de la carte de la Belgique, est-ce possible ? "Non, peut-être ?!".

Au pays surréaliste belge, on ne s'étonne presque plus de rien. Ce matin, il nous a été rapporté via le site de miccroblogging Twitter que le site visitflanders.co.uk a laissé libre court à son imagination quant à la réalisation de sa carte de la Flandre.

Comme vous pouvez le remarquer, Bruxelles se trouve dorévanant en région flamande. Cramponnez-vous à votre paquet de frites, car il y a plus fort encore : le mot "Wallonie" a été rayé de la carte, un "Belgium" le remplaçant. Le site vise à promouvoir la région flamande, certes. Ceci dit, ils pourraient tout de même faire preuve de plus de neutralité et d'objectivité, non ?

Pas de marche arrière prévue cependant du côté des Britishs. Leur vision particulière de la Belgique avait déjà été pointée du doigt en avril dernier, lors de la parution de leur brochure. Cela devient presque un marronnier, la géographie de la Belgique se voit en effet régulièrement mise à mal.

Petit rappel des bourdes. Au même mois d'avril, les infografistes de TF1 avaient emmêlés leur pixels en inversant la Wallonie et la Flandre. Plus au Nord, la NOS, la télévision néerlandaise avait offert la côte belge à la Wallonie. Bien plus tôt, en décembre 2009, la Flanders House de New York avait plus directement encore envoyé une invitation présentant également une carte tronquée de la Belgique. En juillet de cette année, Neckermann avait également écarté la capitale de la carte nationale, sans gène aucune. Et parce qu'il vaut mieux en rire qu'en pleurer, cet été toujours, des illustrateurs s'en étaient donnés à coeur joie sur Facebook en publiant eux aussi des cartes complètement déjantées de la Belgique.

Aujourd'hui, les réactions des politiques ne se sont pas fait attendre. Christos Doulkeridis, Ministre-Président de la Cocof, en charge du tourisme, de l'enseignement et du budget se dit effaré : "La première fois, la Flandre a parlé de méprise, je veux bien admettre. Ensuite, l'erreur d'un Tour-Opérateur a été justifiée par un problème avec un fournisseur. Cette fois, la coupe est pleine !".

Le Ministre-Président révolté ajoute également que "rien ne peut plus empêcher de penser à une stratégie délibérée, une volonté profonde de présenter la Flandre comme étant un pays à part entière, annexant Bruxelles sans scrupules. C'est particulièrement interpellant en cette période de négociations institutionnelles."

A noter également, le site de la promotion de la Wallonie se laisse aussi complètement aller. Sur sa carte sous l'onglet "getting there", on apprend que la Flandre ne possède plus que deux villes : Ostende et Bruges.

Belgium overview map.png

 

 

"Last but not least", les webmasters du site europa.eu n'ont, eux non plus, pas le compas dans l'oeil...Même si ils annoncent clairement qu'il s'agit d'une carte de la Wallonie, il n'y avait, à mon sens, pas la nécessité de placer un énorme "BELGIQUE" en gras en plein milieu de la Wallonie. Tout ceci n'est pas fort pédagogique et porte à confusion, non ?

wall-1.gif

Décidément, on n'est pas aidés.

Claire Huysegoms

 

EN SAVOIR PLUS

La solution de Neckermann : effacer Bruxelles !

Une nouvelle carte de la Belgique sans Wallonie, ni région bruxelloise !

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

09:19 Publié dans Stûûts belges | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cartes